Músiques

Eté 2008 : évitez les compils "Real Ibiza volume 83" ou "Tecktonik volume 28"!

Le Festival de musiques électroniques Sónar 2008 de Barcelone, du 19 au 21 juin, vient de confirmer sa position de référence absolue. Cette édition explosive a offert à Barcelone, le temps d'un gros week-end, sur trois soirées, le rang de capitale mondiale des cultures électroniques. D’ailleurs, toutes les soirées se sont déroulées sold-out, notamment pour la prestation très attendue des Français de Justice, point culminant du festival. On a remarqué la reformation des Américains de Anti Pop Consortium, à l'occasion d'une soirée spéciale, dans un mélangent fin de grand savoir-faire, entre le free jazz et l'électro. On n’oubliera pas Le DJ' Frankie Knuckles, un des rois de la house garage américaine, pleine de voix et de groove, les britanniques de Goldfrapp et leur chanteuse, pour les amateurs de pop électro. Une nouvelle fois, Sónar a sut intégrer les publics pointus et généralistes, en organisant deux gros plateaux de DJ's présentés par les labels de disques Ninja Tunes et Ed Bangers, avec même étonnante soirée de DJ's japonais venus d'Osaka. Les amateurs de sensations fortes, tendance techno électro, n’oublieront jamais les passages aux platines de Miss Kittin et de la Petite Chloé.

Pas de vacances ou de week-end sans de nouveaux CD de musiques électroniques !

Voici quelques tuyaux sur les nouveautés disques de ce début d’été 2008, en évitant les tonnes de productions Tecktonik volume 28 ou Real Ibiza volume 83 qui envahissent les rayons ! La grosse confirmation de la saison est celle du talent de Jamie Lidell, avec la sortie de son album "Jim", chez le célèbre label Warp. Ce mélange de funk soul et d'électro bien claqué ravira les amateurs de Georges Clinton ou du Prince des grandes années. Une véritable bombe ! Membre avec Christian Vogel du groupe Super Collider en 2005, il s'agit de l'avis de beaucoup d'un des meilleurs chanteurs actuels. Plus calme, tout en ambiances subtiles et pleines d'émotions, pointez vos oreilles sur le troisième disque intitulé "Ma Fleur" des Français de Cinématic Orchestra, qui créent des espaces sonores très riches de musiques de films imaginaires. Beaucoup de groupes britanniques tentent, depuis les réussites d’Archive ou Portishead, de mêler pop musique et électro, avec plus ou moins de succès. Parmi eux, les Trentemoller relèver bien le défi dans leur seconde production "Trentemoller Chronicles" : plus électro chanté que rock, ce disque se situe dans une démarche proche de celle de Ricardo Villalobos ou de Vitalic, qui se produira d'ailleurs le 26 juillet au palais de Rois de Majorque à Perpignan. A noter aussi, la reformation du duo d’anciens rockers Sporto Kantes pour un troisième album, "Three at Last". Leur musique mélange au mieux instruments acoustiques et sons électroniques, pour des ambiances souples et sympathiques, mais pas lounge… Pour finir, voici le dernier album du brésilien Amon Tobin "The Foley room". Ce génie, architecte du son qu'il construit et déconstruit, aborde la musique par l'insertion de bruits divers, de cris d'animaux mêlés au travail d'un orchestre d'inspiration classique ou contemporaine. Roulez en musique et n'oubliez pas votre crème à bronzer !