SOCIÉTÉ

700 nouveaux malades du Sida par an en Catalogne du sud

17e Mémorial International du Sida, ce samedi à Barcelona

Mémorial du Sida, Barcelone. Photo: Àlex Castellà.
Mémorial du Sida, Barcelone. Photo: Àlex Castellà.
Malgré un nette réduction lors des dernières années due aux traitements médicaux comme les trithérapies retrovirales, le virus du VIH continue de provoquer la mort de 30 personnes par an en Catalogne du sud. Depuis la décennie 1980, pas moins de 10.000 malades, recensés sur l'ensemble du territoire, ont perdu la vie par la faute du Sida. En mémoire de toutes les disparus, plusieurs personnalités, des porteurs du VIH ainsi que des proches de victimes, ont participé ce samedi sur la colline de Montjuïc, à Barcelone, au 17e Mémorial International du Sida, une célébration traditionnelle qui permet de rappeler, via les médias, les risques de contamination, qui restent invariables au fil des ans. Lors de la cérémonie, la ministre-conseillère de la Santé du Gouvernement catalan, Marina Geli, a tenu a rappeler que la maladie est diagnostiquée sur "600 à 700 personnes" par an, en additionnant les quatre provinces sud-catalanes, c'est  dire Barcelone, Girona, Tarragona et Lleida. Mme Geli a insisté à avertir publiquement d'une "certaine méconnaissance" envers la maladie, qui tend à persister au sein de la population.