SOCIÉTÉ

Nouvelle découverte de sépultures, à Corbère

Après la découverte, annoncée le 10 juin, de deux nécropoles de 350 tombes antiques sur la commune de Saint-Esteve, lors du chantier de la rocade Ouest de Perpignan, un nouveau site, plus récent, est signalé sur la commune de Corbère : la cinquantaine de tombes d’un cimetière médiéval attenant à l’église de Sant Julià de Vallventosa constitue le dernier trophée du Pôle Archéologique Départemental des Pyrénées-Orientales, qui effectue un sondage des ruines de l’église pour en repérer la nef primitive, mentionnée au Xe siècle. Les sépultures, découvertes dans deux tranchées ouvertes en 2001, livreront leurs secrets après analyse des trouvailles, dont des défunts disposés dans des coffres imposants en schiste massif, fermés de dalles à plat. Datées des XIe et XIIIe siècles, les sépultures contiennent une forte proportion d’enfants pour la plupart inhumés sous des bâtières de dalles en schiste en forme de toiture, habituelles à l’époque romaine, mais jusque-là inconnues pour le Moyen Âge. A l’évidence, l’étude en cours révèle le fort potentiel nord-catalan en gisements historiques.