MÉDIAS

2005-2010: Youtube remplace-t-il la télévision ?

Le diffuseur populaire de vidéos Youtube a été lancé le 23 avril 2005. Bilan, après cinq ans de révolution qui en paraissent dix, tant nous nous sommes vite habitués.

Le 23 avril 2005 Jawed Karim, l’un des cofondateurs de YouTube conjointement avec Chad Hurley et Steve Chen, installait le premier clip sur le site, devenu depuis le premier du genre au niveau planétaire. Le document en question, sur lequel M. Karim apparaissait aux côtés d’éléphants du zoo américain de San Diego, n’avait aucun intérêt, en dépit de des 2,3 millions de visiteurs. Puis le système lui-même, qui a révolutionné nos pratique, à la vitesse de la lumière, a été revendu à Google le 19 avril 2007 pour 1,25 milliard d’euros. Youtube, qui s’adresse à toutes les générations, contient autant des extraits d’éminentes conférences, que des blagues de potaches filmées au portable ou des dessins animés piratés sur la télévision, sans originalité par rapport au monde de l’Internet.

En matière de stratégie, il a fallu ce printemps 2010 pour que Google avoue sa stratégie, au fond évidente, d’évolution vers la monétisation du service. Car YouTube teste désormais la location de vidéos, rendue possible par un service associé, baptisé « Store ». Jusqu’au 26 avril, une centaine de contenus payants pour une durée de 48 heures ont été proposés, selon des prix oscillant entre 0,99 à 3,99 dollars l'unité. Voilà qu’après l’accès gratuit moyennant une connexion Internet, le payant se présente à l’horizon. Toute ressemblance avec l’histoire de la Télévision ne serait que pure coïncidence.

La télévision est désormais minoritaire

Les spécialistes glosent sans plus aucune passion sur les immiscions d’écrans dans notre quotidien, quels que soient les formats, jusqu’aux livres numériques, nettement émergents lors de la dernière fête littéraire de Sant Jordi en Catalogne. Mais le 3w est tellement assumé que la consommation quotidienne d’Internet dépasse la télévision au Canada : en mars dernier, la branche canadienne de l’institut de sondage IPSOS a révélé un sondage, réalisé au quatrième trimestre 2009, qui annonce le basculement historique attendu. En effet, les Canadiens ont passé plus de temps sur Internet (18,1 heures par semaine) que devant leur télévision (16,9 heures). A la mi-2009, la maison Microsoft prévoyait une évolution identique en France, courant 2010.

La fameuse « convergence des médias », dont la description procure une ivresse technique, tape à notre porte, à l’annonce de la télévision et du développement de la géo-localisation sur nos téléphones portables, dans nos poches à l’horizon 2013. Elle précipite la « télévision dans le salon » vers le ridicule, alors même que l’ordinateur familial prend souvent sa place dans un coin choisi. Alors que les bons vieux programmes « familiaux » s’effritent au profit d’une mosaïque d’émissions sur les chaînes en grappes, le système « à la carte » absolu à la façon de Youtube contribue fortement au remplacement de la TV. En bonne partie, le glissement en cours, un vulgaire déménagement technique, n’est alors rien d’autre que l’ajout d’une souris et d’un clavier au téléviseur, vers une liberté certainement plus importante.