La THT longera bien la ligne TGV

A Perpignan, le préfet prévoit l'enfouissement d'autres lignes en pays catalan

Ce vendredi 13 juin après-midi, en la salle Maillol de la Préfecture de Perpignan, après être passé par Girona dans la matinée, Mario Monti a rendu ses conclusions sur le dossier THT. Le coordonnateur européen a annoncé son soutien à l'enfouissement total de la ligne entre Baixas et Santa Llogaia, à proximité de Figueres, le long de la ligne TGV et de l'autoroute A9 / AP7, selon un tracé précis prochainement présenté par la Préfecture. Les seules inconnues sont de nature économique car l'enfouissement de la ligne exigera le creusement d'une tranchée de 60 km de long sur 5 m de large, profonde de 7 m, selon un modèle unique au monde sur une grande distance aussi importante. Le financement, non précisé, ne constitue pas un  problème selon Mario Monti et Hugues Bouziges, préfet et représentant de l'Etat à Perpignan. Ce dernier a créé la surprise en annonçant l'enfouissement d'autres lignes aériennes en pays catalan, leur nombre étant jugé trop élevé. Face à ces incertitudes budgétaires, le collectif nord-catalan « Non à la THT » affirmer rester vigilant, dans la crainte d'entorses à l'enfouissement sur certains tronçons, pour raisons financières. De leur côté, les quatre parlementaires des Pyrénées-Orientales, tous membres de la majorité présidentielle, se sont déclarés satisfaits de cette décision, prévisiblement enterinée lors du sommet franco-espagnol de Saragosse le 27 juin prochain. Enfin, en fin de journée, le Secrétaire Général à l'Energie du Ministère de l'Industrie espagnol, Pedro Marín, s'est déclaré favorable au projet.