ECONOMIE

Grève des routiers au Sud : vers une pénurie de carburant

L'annonce du prix du baril de pétrôle à 150 dollars début juillet accélère la surchauffe sociale européenne, notamment en Catalogne Sud où les routiers en grève ont entrepris plusieurs actions hier, vendredi, dont une longue opération escargot jusqu'à la zone industrielle de Barcelone, bloquant brièvement les accès au marché international et au port de Barcelone. D'autres actions spectaculaires ont eu lieu dans la banlieue de la capitale catalane, provoquant jusqu'à 12 km de bouchons sur l'autoroute AP-7. Sur ce même axe, dans la région de Girona, un autre ralentissement provoqué a atteint La Jonquera, par la route nationale, avant de redescendre par l'autoroute. Manuel Camuñas, porte-parole de l'association syndicale des transporteurs autonomes de Catalogne, a annoncé que ce premier jour de grève, suivi par 60 % des routiers, était un "succès". Le mouvement sera général en Espagne à partir de demain, dimanche, en soirée, à l'appel de la Fédération des transporteurs de marchandises, la Fenadismer, qui n'a pas trouvé d'accord lors d'une réunion tenue hier matin avec le ministre espagnol des transports. Cette grève naissance, qui peut s'avérer très dure, devrait bloquer les dépôts de carburant, avec pour conséquence, selon la Confédération des exploitants de stations-services espagnoles, d'énormes difficultés d'approvisionnement en carburant au Sud dès mercredi.