POLITIQUE

Le journaliste aventurier Jean-Paul Ney se présente aux élections régionales

N°5 de la liste de l'UMP dissident Christian Jeanjean dans les Pyrénées-orientales

Jean-Paul Ney (archives)
Jean-Paul Ney (archives)
Le journaliste aventurier Jean-Paul Ney, apparu dans l'actualité lors de son arrestation en Côte d'Ivoire dans des circonstances et pour des raisons troubles, entre en politique, en occupant la cinquième place, dans le département des Pyrénées-Orientales, de la liste menée par le candidat dissident UMP Christian Jeanjean à l'occasion des élections régionales de mars 2010. M. Ney, originaire de la région de la Cerdagne, libéré en mai dernier, a effectué dix-huit mois de prison en Côte d'Ivoire, après avoir été soupçonné d'une participation, non démontrée, à une tentative de coup d'Etat contre le président Laurent Gbagbo. Défendu par une partie de la profession, lâché par l'autre, perçu par les uns comme un journaliste espion, par les autres comme un journaliste d’investigation, Jean-Paul Ney souhaite, dans le cadre de son engagement électoral, développer l'économie numérique dans la région Languedoc-Roussillon. La présence, aux élections régionales, de cette personnalité controversée, née à Prades en 1976, constitue une authentique surprise.