SOCIÉTÉ

La prévention anti-canicule démarre à Perpignan

En dépit de l'épisode de pluie actuel, la Ville de Perpignan, avertie par les conséquences catastrophiques de la canicule d'août 2003 essentiellement recensées dans la partie Nord de la France et en Italie, relaie dès aujourd'hui un dispositif d'état établissant une veille. En anticipation d'un éventuel phénomène de chaleurs élevées, cette mesure institue pour les personnes âgées ou handicapées un plan d’alerte et d’urgence coordonné par le préfet, sur une période de "risques exceptionnels", désormais établie entre le 1 juin et le 30 octobre 2008. En cas de signal, ce plan prévoit le recensement des personnes visées résidant à domicile, et qui en feront la demande écrite ou téléphonique, afin de renforcer l'efficacité l'intervention des services d'assistance. Pour la plupart d'entre elles, les personnes concernées doivent dépasser 65 ans. Pour mémoire, la canicule de 2003 avait fait suite à un printemps et un début d'été marqués par une sécheresse comparable à celle, historique, de 1976.