POLITIQUE

La Constitution française reconnaît le catalan

Dans une discrétion médiatique certaine, la quasi totalité des députés ont voté un amendement à l'article 1er de la Constitution, comportant désormais la phrase  « Les langues régionales appartiennent à son patrimoine » (de la nation), ce jeudi 22 mai, dans le cadre de la réforme des institutions. Cette reconaissance des langues régionales est symboliquement importante même si l'article 2 de la même Constitution conservera la phrase « La langue de la République est le français » et que l'État n'envisagera pas de ratifier la charte européenne des langues minoritaires, jugée contraire aux principes de la république: Ces langues ne pourront donc pas éclore librement dans la sphère publique. Cet amendement aura été de toute façon inattendu aprés le débat du 7 mai dernier sur les langues régionales, où aucun vote n'était prévu et en préambule duquel la ministre de la culture Christine Albanel avait exclu toute évolution juridique; Le succés phénoménal du film « Bienvenue chez les ch'tis » en aura été peut-être l'élément décisif.