SOCIÉTÉ

Panique sur le carburant en pays catalan

La plupart des stations-service de la plaine du Roussillon ont été prises d'assaut ce mardi 20 mai par des milliers d'automobilistes pressés de faire des réserves. De longues files d'attente se sont formées aux abords des stations dès le matin dans un mouvement de panique, jusqu'à l'intervention de vigiles pour éviter le remplissage de jerricans, et, dans certains cas, un rationnement limité à 20 litres par  client. En milieu de journée,  certaines stations affichaient une rupture de stock. Ce rush  fait suite à l'élargissement à la Méditerranée du mouvement de blocage des ports par les marins-pêcheurs face à l'augmentation du prix du gasoil, affectant désormais les ports pétroliers de Fos sur mer, en Provence, et de Port-la-nouvelle, en Languedoc. Par cet élan de panique disproportionné face aux faibles menaces sur l'approvisionnement à court terme, la pénurie crainte est devenue réelle, dans un territoire dont la proximité avec la Catalogne Sud, à l'abri du manque, relativise l'éventualité d'une panne générale. De leur côté, les marins-pêcheurs rencontreront demain le ministre de l'agriculture et de la pêche pour l'ouverture de négociations, alors que le baril de pétrole, à 130 dollars, franchit ce mardi un nouveau record.