La crise de l'eau persiste en Catalogne

Malgré les pluies soutenues du week-end du 10 au 12 mai, de nouvelles mesures s'ajoutent aux restrictions de consommation d'eau prises le 18 février dernier en pays catalan. Annoncées en conférence de presse, jeudi 15 mai, par le préfet des Pyrénées-Orientales, à Perpignan, ces mesures, pour l'essentiel, rendent plus drastiques les restrictions existantes, en interdisant totalement l'arrosage des pelouses, le nettoyage de la voirie ou le remplissage des piscines. Elles signifient également un nouveau système de régime déclaratif pour les entreprises, et contiennent un volet touchant l'agriculture. Les contrôles seront en outre renforcés et des amendes de 1500 € jusqu'à 3000 € sont prévues en cas de récidive. Le choix de la fermeté semble être de mise face à une sécheresse historique depuis 2006  dans un environnement à la démographie galopante à laquelle se greffe, en été, un afflux touristique massif qui fait exploser la consommation d'une ressource devenue rare. En parallèle, mardi 13 mai, au Sud, le bateau-citerne Sichem Defender a commencé ses rotations entre les ports de Tarragone et de Barcelone avec, dans ses cales, 19.000 mètres cubes d'eau potable versés dans le système de distribution de la ville.