Revista

Bientôt, tous pauvres ?

Tout coûte cher en Europe où l’inflation durable, à 3,5% entre mars 2007 et mars 2008, affecte désormais les classes moyennes : le luxe alimentaire est soumis à la dictature des « 5 fruits et légumes par jour », la garde-robe doit sauver les apparences, le logement est un besoin primaire et les frais de communication, du portable à l’ADSL, sont socialement obligatoires. Pour ne pas couler, faut-il généraliser la débrouille sur Ebay et dans les vide-greniers, vivre en découvert bancaire chronique, rouler en Logan, ne plus consommer qu’à l’ultra-marché de La Jonquera, ou dans le hard-discount ? Puisque le politique est impuissant face à l’économique, sommes-nous prêts à devenir pauvres, dans une figure imposée par la mondialisation ?