ECONOMIE

Dans les Pyrénées, les sports d’hiver ont 60 ans à vivre

Les menaces sur le ski se confirment, après les rapports rendus en 2006-2007 par le Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), l’OCDE, le Centre d’Etude de la Neige de Météo France et l’Académie des sciences naturelles de Suisse, qui s’accordent sur un réchauffement néfaste à la quantité et à la durée des neiges en Europe. Début avril, le Conseil supérieur de recherches scientifiques (CSIC) espagnol annonçait un réchauffement de 2,8 à 4°C sur la période 2070-2100, dans les Pyrénées, notamment sur les stations catalanes situées de 1500 à 2500 mètres, telles L’Espace Cambre d’Ase, Font-Romeu, Les Angles, La Molina ou Masella. L’actuelle neige sera de la pluie, et, par des températures supérieures à 0°C, la neige à canons fondra immédiatement. Le CSIC prévoit également une saison de neige plus tardive et plus brève, jusqu'à un mois en moins. Ces bouleversements pourraient induire un fort impact dans les régions de Cerdagne et du Capcir, en territoire français, où la mono-économie du tourisme d’hiver, qui a transformé les sociétés locales depuis la décennie 1970, deviendrait caduque. Ces régions seraient alors responsabilisées dans de nouveaux schémas de développement.