Revista

Crise, politique et crustacés en Pays Catalan

Canet-plage, juillet 2009
Canet-plage, juillet 2009
La Catalogne Nord ne connaît pas la crise 2008-2010 puisqu'elle n'a plus d'économie ni de forces vives : les grosses industries sont parties et le bassin d'emplois est constitué d'administrations et de petites entreprises. La décomposition économique atténue les effets de la dépression économique et la respiration artificielle continue, puisque les retraites et allocations sociales sont toujours versées. De fait, la seule crise qui existait réellement était une crise de confiance, une peur irraisonnée, la volonté de faire, ici, comme à Paris : la Crise était psychologique. Mais les choses risquent de changer avec l'été, période des « bonnes affaires » sur la côte. La question est alors de savoir si les saisonniers et tous ceux qui participent aux "vendanges touristiques" vont parvenir à tirer leur épingle du jeu. C'est ici que la crise risque de faire son apparition : certes, les Français peuvent être tentés de découvrir leur territori, mais les étrangers peuvent vouloir faire la même chose chez eux. Par ailleurs, la baisse générale du pouvoir d'achat et le risque de pandémie de grippe A peuvent décourager ceux qui voudront découvrir l'USAP, championne de France de rugby à XV, ou les irréductibles qui votent tous les quatre matins à la suite de l'invalidation d'un maire ou du suicide d'un autre.