POLITIQUE

Elections européennes : le Pays Catalan choisit l’UMP, José Bové, le PS, puis le FN

12,14% à Perpignan pour le FN Louis Aliot, également candidat aux municipales

Européennes 2009 : affiches électorales à Perpignan
Européennes 2009 : affiches électorales à Perpignan
Avec une abstention à 60,46% lors des élections européennes de ce dimanche, les électeurs des Pyrénées-Orientales ont placé en tête la liste UMP de Dominique Baudis, qui accomplit le très bon score de 37,97%, suivie de la candidature « Europe écologie » de José Bové et Daniel Cohn-Bendit, à 15,15%, réalisant une performance exceptionnelle observée sur l’ensemble du territoire français. Le candidat socialiste Kader Arif se retrouve derrière, à 14,54%, tandis que le Front National Louis Aliot, à 10,04%, se situe 4 points au dessus de sa moyenne française. En dessous du seuil de 10%, le Front de Gauche de Jean-Luc Mélenchon obtient 8,92%, au dessus de la moyenne, et le Mouvement Démocrate, représenté par Robert Rochefort, attire seulement 6,52%, en dessous de ses résultats généraux, considérés inférieurs aux prévisions. Deux candidats aux élections municipales de Perpignan, également têtes de listes à ces européennes, peuvent désormais évaluer leur potentiel à l’aune de leurs résultats obtenus ce dimanche, spécifiquement sur la ville : il s’agit de Louis Aliot, du Front National, qui réalise un score de 12,14%, et de Raymond Faura, tenant d’une liste « Europe Démocratie Esperanto », mais centriste lors de la consultation des 21 et 28 juin à Perpignan, qui obtient 102 voix, soit 0,5%.