ECONOMIE

Menaces sur le symbole industriel Caustier de Perpignan

Liquidation judiciaire de la société et 59 emplois en danger

Calibreuse de marque Caustier © Caustier
Calibreuse de marque Caustier © Caustier

L’équipementier agroalimentaire Caustier, présent sur le marché depuis 1919, pourrait bien disparaître sous les effets de la crise, après sa récente mise en liquidation judiciaire par le Tribunal de commerce, qui octroie un délai jusqu’à la mi-avril pour trouver un repreneur. Caustier, à l’origine lancé en parfaite adéquation avec le potentiel du Pays Catalan dans la conception de machines de calibrage de fruits et légumes, dont elle a inventé le premier prototype du monde, a conquis les marchés internationaux, jusqu’au Moyen-Orient, en adaptant ses produits aux prunes, cerises, dattes ou encore tomates et pastèques. Aujourd’hui, Caustier, installé au coeur du marché Saint-Charles de Perpignan, a besoin de 3,6 millions d’euros pour subvenir à ses besoins immédiats et éviter le licenciement de ses 59 salariés, dans une ambiance qui inquiète autant l’Agglomération Perpignan-Méditerranée que le Conseil Général des Pyrénées-Orientales, la région Languedoc-Roussillon et l’Etat. Cette mobilisation œcuménique pourrait ne pas suffire face à la concurrence technologique mondiale, tandis que se profile une solution de reconversion vers un simple service après-vente du matériel, sans réelle conviction.