SOCIÉTÉ

1200 élèves initiés aux échecs dans les écoles des Pyrénées-Orientales

Une initiative du Comité Départemental du Jeu d’Échecs des Pyrénées Orientales

© Mesh / Unsplash
© Mesh / Unsplash

Pour favoriser la réussite des élèves, le Comité Départemental du Jeu d'Échecs des Pyrénées Orientales initie et perfectionne 1200 d’entre eux au jeu d’échecs.

1200 enfants ont été initiés aux échecs dans les établissements scolaires des Pyrénées-Orientales depuis la rentrée. Dans le cadre de l’année scolaire 2021-2022, le Comité Départemental du Jeu d'Échecs des Pyrénées Orientales (CDJE66) communiqué fièrement ce chiffre qui constitue un record pour le développement du jeu  visé, dans le territoire.


Au total, 14 écoles, 2 collèges, 48 classes, soit les 1200 élèves annoncés, composent la communauté dédiée au noble Jeu. Cette performance est rendue possibles par un maillage partenariat public-privé, qui implique notamment La Cité Éducative, les mairies de Perpignan, Le Barcarès et Bélesta, l’Agence Nationale du Sport, la Région “Occitanie” et le Conseil départemental des Pyrénées-Orientales, ou encore la communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole et les lycées Saint-Louis de Gonzague de Perpignan et Saint-Pierre de la Mer de Saint Cyprien.

Lire aussi :
Perpignan se veut référence du jeu d’échecs

Dans ce cadre, le jeu d’échecs est enseigné à Perpignan, Canohès, Argelès-sur-Mer, Ille-sur-Têt, Saint-Jean-Pla-de-Corts, le Barcarès et Le Soler. Le point culminant de la saison sera les Championnats scolaires des écoles et des collèges, attendus à Perpignan le 16 février 2022. Le comité départemental espère y réaliser un nouveau record, soit entre 16 et 24 équipes de 8 joueurs, tandis que le Championnat départemental individuel jeunes est programmé les 5 et 6 Février à Saint-André.

Le jeu d’échecs, pour quoi faire ?

Cette pratique d’origine orientale, passée par l’Hispanie musulmane avant d’atteindre l'Occident chrétien au Xe siècle, comporte des vertus majeures pour les enfants. Il ’agit même d’un “fondement de la réussite pour nos élèves”, confrontés aux enjeux de “stratégie, logique, anticipation, autant de compétences indispensables”, argumente Julia Philippe, professeure des écoles à l’école Jules Ferry de Perpignan, engagée dans la démarche initiée par le CDJE66.

Lire aussi :
Le 3e Festival International d’Échecs de Perpignan est confirmé

Laura Pardineille