SOCIÉTÉ, POLITIQUE

Les entrées de Perpignan perdent “la Catalane”

La municipalité Rassemblement national enlève les panneaux installés par la précédente

Les entrées de Perpignan perdent “la Catalane”
Les entrées de Perpignan perdent “la Catalane”

Perpignan a perdu ses panneaux “La Catalane” de ses entrées de ville, remplacés par “La rayonnante” par la municipalité d’extrême droite.

Depuis quelques jours à Perpignan, les entrée de ville ont perdu leur panneau “La Catalane”, qui soulignaient le nom de la cité depuis 2016. Cette signalétique avait était installée comme réponse à la création de la région “Occitanie”, populairement réprouvée en Pays Catalan au regard de son nom correspondant au territoire voisin.


A l’époque, suivant l’exemple de la commune du Soler, des dizaines de villes et villages des Pyrénées-Orientales se sont équipés de leur propre panneau “Pays Catalan”, installé en dessous du toponyme leur correspondant. En marge, la Ville de Perpignan, sous l’impulsion de Michel Sitja, chef de cabinet du maire Jean-Marc Pujol (Les Républicains), avait opté pour “La Catalane”, (exclusivement en français), signature lancée choisie en 1993 par le maire précédent, Jean-Paul Alduy.

“Nous souhaitons un maire, pas un idéologue”

En réaction, la force politique Oui au Pays Catalan annonce : “nous n’accepterons pas d’être ainsi effacés et manipulés sur notre propre territoire”, après une première étape constituée par le “bourrage de crâne de l’Occitanie”. De son côté, la formation Unitat Catalana, ancien soutien de J.M. Pujol, dénonce une “décatalanisation progressive et sournoise de notre ville par le maire”, Louis Aliot. Enfin, le mouvement Agissons ! pose la question “Les panneaux "Perpinyà la Catalane" seraient-ils un problème ?” et ajoute “nous souhaitons un maire, pas un idéologue, personne ne peut douter que la ville de Perpignan est en France, mais reste attachée à son identité catalane”.

La disparition des panneaux fait suite à celle de la mention “La Catalane” sur le logo officiel de la Ville de Perpignan, progressivement remplacé, depuis mars, par “La rayonnante”. Le projet municipal est d’introduire la nouvelle signature sur les panneaux, ce qui ne l’empêche pas de s’offrir des panneaux “Pays Catalan”, comme accroche territoriale inclusive.

Lire aussi:
Le nouveau logo de Perpignan n’est pas laïc selon les pro-Pujol
Aliot sera porte-parole de la campagne de Marine Le Pen

Esteve Valls