CULTURE

L’artiste Abel Burger expose sa “mythologie personnelle” à Collioure

L’exposition “Seul le souvenir des choses” est à voir jusqu’au 3 janvier 2022

Abel Burger - A nos rives opposées, 2021. Technique mixte sur papier 29.7 x 42 cm / Abel Burger
Abel Burger - A nos rives opposées, 2021. Technique mixte sur papier 29.7 x 42 cm / Abel Burger

L’artiste Abel Burger montre ses oeuvres au Musée d’Art Moderne de Collioure : le récit de plusieurs vies, sans le tumulte contemporain.

Le musée d’Art moderne de Collioure reçoit l’oeuvre d’Abel Burger, sous l’intitulé “Seul le souvenir des choses”, à compter de ce samedi 9 octobre. Cette artiste de 39 ans vivant et travaillant entre Port-Vendres et Berlin s’est commise à la Galerie DYS de Bruxelles, à la galerie Mason Fine Arts d’Atlanta, au Schwules Museum LGBT de Berlin ou encore au centre d’art contemporain ÀCentMètresduMonde de Perpignan.


Ses images “ont la persistance du rêve qui, réveillé, continue de nous hanter, mêlant sans logique apparente les bribes éparses d’une mémoire endormie”, précise le musée. La jeune créatrice, parfois inspirée par l’univers lesbien, puise dans les icônes de la pop culture, les expressionnistes américains Jackson Pollock et Bob Thompson, mais aussi l’art pariétal... celui des cavernes comme celui des banlieues.

Dans le grand mouvement des incertitudes, Abel Burger revendique déjà plusieurs vies, un puissant gisement de souvenirs et la force de la synthèse, menant vers un grand récit. Sa “mythologie personnelle” est une introspection partagée, en marge des bruits du monde.

Abel Burger
Seul le souvenir des choses

Musée d'Art Moderne de Collioure
Du 9 octobre 2021 au 3 janvier 2022
http://museecollioure.com

Lire aussi :
Anciennement pillé, le cloître de Collioure est enfin visitable

Abel Burger - Natura de les arenes, 2021. Tècnica mixta sobre tela 30 x 30 cm / Abel BurgerAbel Burger - Artefact, 2021. Tècnica mixta sobre tela 31 x 24 cm / Abel Burger

Esteve Valls