CULTURE

Comelade réinvente la stéréo comme Bach le 16 octobre à Perpignan

La création “La central elèctrica / Le Riffifi” est donnée à l’espace alternatif Pyrénéon

Comelade réinvente la stéréo comme Bach le 16 octobre à Perpignan
Comelade réinvente la stéréo comme Bach le 16 octobre à Perpignan

Pascal Comelade dirigera simultanément deux orchestres pop-rock de 6 musiciens chacun, le 16 octobre à Pyrénéon Perpignan. Cette expérience est identique à celle imaginée par Bach en 1727.

L’événement musical le plus étonnant de l’automne en Pays Catalan est attendu samedi 16 octobre à Perpignan. Pascal Comelade, expert en maniement des mélodies essentielles du patrimoine commun, crée l’événement “La central elèctrica / Le Riffifi” (sic), un concert pour deux orchestres similaires composés de six musiciens, jouant sur deux scènes séparées et opposées. Le pianiste et compositeur a préparé à cette occasion un programme composé des plus célèbres riffs du rock'n'roll.


Sur les pas de Jean-Sébastien Bach

Loin d’une cacophonie organisée, cette session inédite permettra aux deux ensembles de jouer “en simultané et en stéréo véritable”, précise son instigateur. Le créateur underground, qui ne sait ni lire ni écrire la musique, emboîte le pas de Jean-Sébastien Bach, inventeur précoce de l’effet de stéréophonie naturelle. Sa “Passion selon saint Matthieu” (1727) a été composée pour deux orchestres situés de part et d’autres des lieux où elle a été donnée. Cette astuce a été particulièrement révélée en 1829 lors de l’interprétation de cet oratorion sous la direction de Mendelssohn à la Sing-Akademie de Berlin.

En remettant en selle le procédé originel de la stéréophonie sans technologie, Comelade confirme son intérêt espiègle pour la spatialité sonore, qu’il a déjà tournée en dérision. Son livre reprenant ses articles de magazines et catalogues d'expositions, paru en 2000, n'a-t-il pas été titré "Ecrits monophoniques submergés" ? Pour l’artiste, le 16 octobre est aussi l’occasion de  prélever des musiciens au sein de formations en plein exercice. Les deux scènes accueilleront ainsi Sebastià Girard (The Llamps), Philippe Argelès (The Llamps), Pat Preacher (HelloLisa), Michel Morales (The InFuzzed), Arno Banano (The Seven Sins), Martin Daccord (Fuckboy), Nico Delseny (Sonic Chicken 4), Guillem Caux (Yegg), Lionel Limiñana (The Limiñanas), Franky Stein (Lord Diabolik), Iván Martínez (Don Simon i Telefunken) et Léo Estalles (Mrs Juke).

Les collaborations à parité et les featurings sont un mode de création pour l’artiste de 66 ans, résidant à Céret. PJ Harvey, Richard Pinhas, Xarim Aresté, Albert Pla et Gérard Jacquet, le peintre majorquin Miquel Barceló, le sculpteur français Richard Di Rosa, le réalisateur serbe Boris Mitic ou encore le poète catalan Enric Casasses, parmi des dizaines d’autres, se sont commis à ses côtés. L’inclassable musicien se produit une nouvelle fois en dehors des circuits de la culture officielle, subventionnée, sous prisme parisien. L’espace Pyrénéon, devenu rapidement un lieu de spectacle alternatif, adossé à une galerie d’art et une épicerie, est le lieu choisi. Après avoir douloureusement traversé le Covid, cet épicentre de la vie culturelle du Roussillon, lancé début 2020 par le DJ Raph Dumas, propose désormais une programme stable. 

“La central elèctrica / Le Riffifi”, sous la direction de Pascal Comelade
Samedi 16 octobre à 18h
Pyrénéon, 133, chemin du pas de la paille, Perpignan.

Lire aussi :
Sortie de la première biographie de Pascal Comelade

Esteve Valls