CULTURE

Le lion du Canigou pesait 400 kg et vivait il y a 100 000 ans

De surprenantes découvertes paléontologiques à Corneilla-de-Conflent

Jean Wimmerlin / Unsplash
Jean Wimmerlin / Unsplash

Des milliers d’ossements d’animaux sont identifiés dans la “Grotte de la carrière”, découverte en 2012 à Corneilla-de-Conflent, au pied du Massif du Canigou. Le lion, la panthère et le rhinocéros vivaient là il y a environ 100 000 ans.

Les ossements appartenant à un lion vieux de 100 000 ans ont été découverts lors d’une campagne de fouilles estivales dans le massif des Ambouillats, à Corneilla-de-Conflent. C’est là, dans la “Grotte de la carrière”, qu’a été identifié cet imposant animal de 400 kilos, le double de la taille et du poids de ses actuels descendants. Au total, plus de 60 de ses os ont été mis au jour, notamment des côtes, des vertèbres et une mâchoire.


Un gisement découvert récemment 

Cette découverte est le fait du chercheur Joan Madurell i Malapeira, professeur à l’Institut Catalan de Paléontologie, rattaché à l’Université Autonome de Barcelone. Ses investigations, engagées en 2015 après autorisation de la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC), mobilisent tous les étés une équipe d’étudiants bénévoles. La généreuse grotte, connue des spéléologues, n’avait jamais été envisagée comme gisement. Découverte en 2012 lors de travaux de prospection spéléologique à visée scientifique, elle a révélé de nombreux vestiges paléontologiques et archéologiques, dans toutes ses galeries.

Depuis l’origine des fouilles dans cette grotte proche de la route nationale 116, un ensemble de 12 000 pièces a été débusqué, dont 950 l’été 2021. On ignore encore les raisons de l’exceptionnelle qualité de conservation des restes de dizaines d'animaux en ce lieu, qui recèle 8 strates, comme autant d’époques préhistoriques, dont les plus anciennes, c’est-à-dire les states inférieures, peuvent avoir une “chronologie comprise entre 450.000 et 300.000 ans”, précise le chercheur.

Panthères et rhinocéros

L’ambiance des  temps anciens devient fascinante à l’évocation des animaux qui peuplaient le Conflent en des temps immémoriaux. Elle reverrait presque au “Livre de la jungle” de Rudyard Kipling, l’écrivain qui a séjourné périodiquement à 2 km de là, à Vernet-les-bains, jusqu’en 1926. Selon les témoignages osseux livrés par cette cavité, des panthères et des rhinocéros, considérés aujourd’hui comme exotiques, vivaient aussi dans la vallée du Cady, au pied du massif du Canigou. Les ossements d’ours bruns et d’ours des cavernes, de renards, de chamois et de lynx, également découverts sur place, renvoient à des animaux plus communs.

Lire aussi :
Des traces de feu vieilles de 560 000 ans détectées à Tautavel
Fouilles sous-marines : les merveilles du dépotoir antique de Collioure

Esteve Valls