POLITIQUE

Puigdemont arrêté en Sardaigne

L’ex-Président catalan sera-t-il libéré ou extradé vers l’Espagne?

Carles Puigdemont, ex-Président de la Generalitat de Catalogne / EP
Carles Puigdemont, ex-Président de la Generalitat de Catalogne / EP

Carles Puigdemont a été arrêté par la police italienne, ce jeudi en Sardaigne. L’ancien Président catalan, actuel député européen, avait perdu son immunité parlementaire en juillet.

L’ancien président catalan Carles Puigdemont, en exil en Belgique, a été arrêté par les autorités italiennes, ce jeudi 23 septembre en Sardaigne. Le leader indépendantiste venait d’arriver par avion à l’aéroport de la ville catalane de l’Alguer, pour assister à un événement politique dès ce vendredi, en présence du président de la région autonome de Sardaigne. Deux policiers en civil l’ont alors intercepté, avant son transfert à la prison de Bancali.


Ce vendredi, Carles Puigdemont sera entendu par un le juge de la cour d’appel de la ville de Sassari, qui décidera de sa remise en liberté ou de son extradition vers l’Espagne. Parallèlement, les avocats de l’ancien maire de Girona, auxquels se sont ajoutés  des défenseurs italiens, affûtent les arguments pour empêcher cette dernière éventualité, selon les précisions données par son cabinet, basé à Waterloo (Belgique).

Cette arrestation intervient deux mois après la levée de l’immunité parlementaire de Carles Puigdemont, député européen, par la Cour suprême l’Union européenne. La police italienne semble avoir obéi à un ordre d’arrestation européen promulgué le 14 octobre 2019 visant le leader indépendantiste.

Lire aussi :
Carles Puigdemont perd son immunité d’eurodéputé

Esteve Valls