SOCIÉTÉ

A 102 ans, elle est l’ultime survivante parmi les femmes qui ont accouché à la Maternité d’Elne

Remei Oliva a été reçue à Elne ce dimanche 19 septembre

Remei Oliva, 102 ans, au Château d'en Bardou d'Elne, dimanche 19 septembre 2021 © ACN
Remei Oliva, 102 ans, au Château d'en Bardou d'Elne, dimanche 19 septembre 2021 © ACN

La dernière survivante parmi les femmes qui ont donné la vie à la Maternité suisse d’Elne, Remei Oliva, a 102 ans. Elle s’est rendue sur les lieux ce dimanche 19 septembre.

Le Château d’en Bardou, qui a abrité la Maternité suisse d’Elne, a accueilli, ce dimanche 19 septembre,  l’une des deux dernières femmes qui ont accouché dans lieu ce havre de paix. Remei Oliva, née Remedios Berenguer, âgée de 102 ans, est revenue sur les lieux où son fils Rubén est né, le 8 janvier 1940, quelques jours après l’ouverture de cette clinique de campagne, en décembre 1939. Le maire d’Elne, Nicolas Garcia et la ministre-conseillère  de la Justice du gouvernement catalan, Lourdes Ciuró, étaient présents.


Remei Oliva, républicaine espagnole, a séjournée 15 mois dans les camps de concentration d’Argelès-sur-Mer et Saint-Cyprien, où la mortalité des nouveaux nés a été estimée à 90%. Cependant, 597 naissances ont été rendues possibles à la Maternité illibérienne, vers laquelle ont été dirigées de futures mamans. Cette résistante au régime de Franco est l’auteur d’une biographie, “La noia de la capsa de fils”, dans lequel est raconte son métier de couturière dans la ville de Badalona, voisine de Barcelone, son exil forcé vers le territoire français et les effroyables conditions d’accueil de cette époque, dans le contexte de la Seconde guerre mondiale.

Laura Pardineille