POLITIQUE

L’accident de Millas est le “pire moment ” d’Edouard Philippe en tant que 1er ministre

L’ancien chef du gouvernement soutient E. Macron pour 2022

L’accident de Millas est le “pire souvenir” d’Edouard Philippe en tant que 1er ministre
L’accident de Millas est le “pire souvenir” d’Edouard Philippe en tant que 1er ministre

“C’était affreux, c’était un drame terrible pour les familles”, se rappelle Edouard Philippe à l‘évocation de l’accident de Millas, qui reste le “pire moment” de son exercice de chef du gouvernement.

L’accident du 14 décembre 2017, qui a fait intervenir un bus scolaire et un train de la SNCF à Millas, est le “pire moment" des années vécues par Edouard Philippe lors de sa période consacrée à diriger le gouvernement. L’ancien Premier ministre s’est confié à ce sujet, ce dimanche 12 septembre, dans l’émission Sept à Huit, diffusée sur TF1. Le maire du Havre, qui s’est déplacé sur les lieux du drame, le jour-même, reste très marqué par cette catastrophe.


“C’était affreux, c’était un drame terrible”

“Le moment le plus dur, je rechigne presque à le dire parce que je sais qu’en l’évoquant je retourne un couteau dans la plaie d’un certain nombre de personnes, ça a été à l’occasion de la catastrophe ferroviaire de Millas”, a déclaré celui qui choisit de soutenir directement Emmanuel Macron pour a présidentielle de 2022.

L’accident survenu en Riberal, provoquant le décès de 6 des 23 collégiens transportés, a fait dire au prédécesseur de Jean Castex : “C’était affreux, c’était un drame terrible pour les familles bien entendu mais aussi pour tous ceux qui étaient sur place, la violence du choc (...) Je me souviens juste après la catastrophe, on est allé voir les pompiers qui avaient ramassé les corps”.

Esteve Valls