SOCIÉTÉ

Fake news antivax sur un faux décès à Néfiach

Une fausse information se propage sur Internet

Manifestation antivaccin , à son passage face aux locaux du quotidien L'Indépendant, Perpignan, 8 août 2021 / DR
Manifestation antivaccin , à son passage face aux locaux du quotidien L'Indépendant, Perpignan, 8 août 2021 / DR

Les défenseurs de la “liberté vaccinale” relaient de faux messages visant à lier la vaccination anti-Covid à la mort. Un faux décès est annoncé à Néfiach, 

La mobilisation des antivaccin, ou “antivax”, ou encore de personnes opposées au certificat de vaccination et au pass sanitaire, s’accompagne d’arguments de motivation plus ou moins avérés. Parmi les fausses informations circulant depuis plusieurs jours figure le décès d’une certaine Evelyne Bailly. Cette “mère de famille de 31 ans, 3 enfants de 2 à 10 ans, a reçu le vaccin Pfizer le 3 août”, avant de subir de “violents maux de tête immédiats. AVC au travail. Elle décède 3 heures après l’injection. La cérémonie religieuse à l’église le 10.08.21”, indique un message un brin incohérent, répandu sur les réseaux sociaux.


La stratégie du demi-mensonge 

En réalité, il n’existe pas d’Evelyne Bailly à Néfiach, où seul un homme de 63 ans est décédé depuis le début de ce mois d’août, informe la mairie de la commune du Riberal, comptant 1292 habitants. Cette fausse nouvelle est suffisamment ficelée pour être parfaitement crédible. Elle illustre le besoin d’alimenter une machine de contre-vérités, parfois de semi-mensonges, habilement huilée par les propagateurs de fake news, employés à désinformer sur les statistiques, les effets secondaires des vaccins, avec parfois un fond de vérité dont le grossissement ou l’interprétation par omission ou invention de détails, peut générer de l’angoisse chez les plus désinformés et faire croître le doute.

Lire aussi :
Nouvelle manifestation anti-pass et anti-vaccin à Perpignan

Isabelle Fajal