SOCIÉTÉ

Shakira soupçonnée de 14,5 millions d’euros de fraude fiscale

La chanteuse aurait provoqué une évasion d’argent vers des paradis fiscaux

L'art brut de Josep Vignes, dit Pépé © Ville d'Elne
L'art brut de Josep Vignes, dit Pépé © Ville d'Elne

Selon la justice espagnole en Catalogne, la Shakira est l’auteur d’une fraude fiscale de 14,5 millions d’euros.

Une enquête est ouverte au sujet d’un possible délit de fraude fiscale concernant la chanteuse Shakira. A l’issue de trois ans d’investigation, Marco Jesús Juberías, juge d’instruction à Esplugues de Llobregat, dans l’aire urbaine de Barcelone, estime qu’il existe des “indices suffisants” pour traduire en justice l’artiste colombienne, qui réside en Catalogne avec son époux Gerard Piqué, défenseur du Barça. Cette affaire, révélée ce 29 juillet à Barcelone, vise les exercices fiscaux de 2012, 2013 et 2014, ainsi que l’impôt sur le patrimoine.


Shakira, âgée de 41 ans, est soupçonnée d’avoir organisé une fraude fiscale pour une valeur de 14,5 millions d’euros, au travers de six opérations différentes, comme autant de délits. La somme d’argent due au fisc espagnol aurait été évadée au travers de plusieurs entreprises de gestion du patrimoine de la chanteuse, déclarées dans un ou plusieurs paradis fiscaux. Les six délits sont les chefs d’accusation qui devraient viser la star dans les prochains jours.

Résidente espagnole ou pas ?

En juin dernier, Shakira s’était justifiée en évoquant son agenda mondial de concerts et d’interviews à la télévision, ces obligations l’obligeant à résider moins de 184 jours en territoire espagnole, c’est-à-dire à ne pas être redevable devant le fisc espagnol.

David Senyarich