SOCIÉTÉ

Campagne de Brigitte Bardot “Stop à la corrida” à Thuir, Perpignan et St-Cyprien

Des affiches 4X3 pour interpeller les automobilistes

Campagne "Stop à la corrida” de la fondation Brigitte Bardot à Elne, le 28 juillet 2021 © La Clau
Campagne "Stop à la corrida” de la fondation Brigitte Bardot à Elne, le 28 juillet 2021 © La Clau

La Fondation Brigitte Bardot lance une campagne anti-corrida, avec des affiches en bord de route notamment à Perpignan, Elne et Saint-Cyprien.

Malgré les restrictions liées au Covid, certaines corridas programmées en Pays Catalan ont été maintenues cet été, même si les férias qui les entourent n’ont ou n’auront pas lieu. “Céret de Toros” a eu lieu samedi 17 et dimanche 18 juillet, mais en revanche, le Comité d'Animations Culturelles annonçaient l’annulation de la féria de Millas, dès le 3 juin, “la mort dans l'âme”. L’organisation donne rendez-vous aux aficionados l’été 2022, mais en attendant, l’opposition se manifeste avec force et communication.


Ce mercredi 28 juillet, la Fondation Brigitte Bardot a engagé une campagne d’affichage contondante, sur laquelle elle indique “Spectacle garanti avec souffrance animale, stop à la corrida”. En format couleur 4X3, ces supports de communication sont visibles à Perpignan, Saint-Cyprien, Thuir, Elne et Saleilles, sur des axes routiers réputés de grand passage.  Au total, plus d’une centaine d’affiches ont été placardées dans les Pyrénées-Orientales.

Cette campagne, qui doit durer jusqu’au 25 août, est généralement présente en entrée et en sortie de villes. En opposition, le président de l'Observatoire français des cultures taurines, André Viard, dénonce une “campagne misérable comme tout ce que fait cette Fondation mais on s'en fout, les arènes se remplissent”. L’intéressé précise que la corrida “n'est pas un acte de cruauté” et qu’il s’agit d’un “acte culturel, une animation artistique”.

Esteve Valls