SOCIÉTÉ

Nouvelle manifestation anti-vaccin et anti-pass sanitaire à Perpignan

Les contestataires sont surveillés par le ministère de l’Intérieur

© Flick
© Flick

Les opposants à la vaccination contre le Covid se remobilisent à Perpignan. Les service de renseignement sont également mobilisés.

Après les mobilisations de mercredi 14 et samedi 17 juillet contre la vaccination et le pass sanitaire, rassemblant plusieurs centaines de personnes à Perpignan, une autre manifestation se profile. Ce mouvement d’opposition au projet de loi approuvé en Conseil des ministres, suite aux mesures annoncées par le Président de la République, Emmanuel Macron, donne rendez-vous ce samedi 24 juillet au matin à l’hôpital de Perpignan, puis à la préfecture, avant un ralliement fixé Place de Catalogne à 14h.


Les opposants à ce qu’ils nomment la “dictature sanitaire" sont significativement présents dans la rue en Pays Catalan. Antivax (antivaccin) ou pas, simplement opposés au caractère obligatoire de la vaccination et au pass sanitaire, ces contestataires et défenseurs de la “liberté” sont particulièrement surveillés par les services de renseignement territoriaux, selon une information révélée par Europe 1. Alors que les rassemblements du 17 juillet ont attiré 110 000 personnes en France, soit bien davantage que ne le prévoyaient les autorités, le ministère de l’Intérieur s’inquiète d’un grossissement du mouvement. A l’image des Gilets jaunes, la capacité d’incitation des organisateurs reste difficile à mesurer, car les appels sont essentiellement effectués sur Facebook, de façon non centralisée. Seul un "Collectif bas les masques 66”, basée à Prades, est actuellement identifié comme organisateur, sans exclusivité.

Laura Pardineille