ECONOMIE, ENVIRONNEMENT

Un drone aquatique pour collecter les déchets du port de Badalona

Cet appareil a une capacité de filtration de 780 m3 par heure

Démonstration du fonctionnement du dron aquatique à Marina Badalona / Monmar Comunicació
Démonstration du fonctionnement du dron aquatique à Marina Badalona / Monmar Comunicació

Filtrer l’eau d’un port avec un drone adapté : cette idée est appliquée à Badalona, avec un appareil qui avance à la vitesse de deux noeuds.

Le port de Badalona, voisin de Barcelone, est le premier de Catalogne à se doter d’un drone aquatique. Depuis le début de ce mois de juillet, cet appareil est mobilisé dans le cadre de la collecte de déchets présents dans la Marina Badalona, dévolue au nautisme. Ce drone a été fabriqué par l’entreprise catalane Ona Safe and Clean, basée à Constantí, dans la région de Tarragone. Conçu avec des matériaux propres aux catamarans, il affiche des performances adaptées à l’enjeu : pilotage affiné, caméras intégrées, capacité de filtration de 780 m3 par heure, à une vitesse de deux noeuds mor hora de trabajo a velocidad de 2 noeuds.


Cette initiative inédite est le fruit d’un partenariat noué entre le Clúster Nàutic Català (groupement économique fondé en 1969), la mairie de Badalona et les Ports de la Generalitat de Catalogne. Insérée dans une campagne intitulée “Netegem els ports” (nettoyons les ports), elle sera déployée prochainement dans 3 autres ports de la province de Barcelone, 4 de la province de Tarragone et 4 autres de celle de Girona.

Demostració del funcionament del dron aquàtic a Marina Badalona / Monmar Comunicació

Esteve Valls