ECONOMIE

Résidences secondaires : classement des territoires du Pays Catalan

74 % en Cerdagne et Capcir, 34 % pour Albères-Côte Vermeille

Appartement de bord de mer, Canet-en-Roussillon © VivaWeek
Appartement de bord de mer, Canet-en-Roussillon © VivaWeek

Catalunya del Nord té 86.000 residències secundàries, amb una proporció del 74% a Cerdanya i Capcir, un 41% al sector de Sant Cebrià.

Les Pyrénées-Orientales comptent une forte proportion de  résidences secondaires, comme le confirme une étude publiée par l’Insee, lundi 12 juillet 2021. Sur l’intégralité des logements du territoire, on dénombre 86 000 résidences secondaires, dont quelque 20 % sont situées en montagne et plus de 40 % sur le littoral. Ces données fondées sur les déclarations fiscales de 2017 sont insérées dans une série statistique selon laquelle la région “Occitanie”, avec 13,5% de résidences secondaires, dépasse nettement la moyenne nationale, qui représente 8,8%.



Par intercommunalités, le classement concernant le Pays Catalan positionnent le périmètre “Pyrénées Catalanes” en tête, à 74 %, tandis que la communauté de communes de Aspres est celle qui en compte le moins, soit 9% du total des habitations qui y sont implantées.

Nombre de résidences secondaires ; 

Aspres : 1 059
Roussillon-Conflent : 1 076
Perpignan Méditerranée : 26 496
Vallespir : 2 077
Agly Fenouillèdes : 1 245
Conflent-Canigó : 4 556
Albères-Côte Vermeille-Illibéris : 16 912
Haut Vallespir : 4 216
Sud-Roussillon : 9 597
Pyrénées Cerdagne : 5 850
Pyrénées catalanes : 12 915

Très nombreuses sur le littoral, en Cerdagne et en Capcir, ces résidences sont généralement de petits appartements en bord de mer (80 % font moins de 60m²), le plus souvent de construction récente (livrés entre 1975 et 1994), ou des maisons spacieuses et anciennes en zones rurales.

Qui sont les propriétaires ?

En montagne, les propriétaires sont généralement du pays, tandis que ces résidences sont majoritairement détenues, sur le littoral, par des habitants des différentes régions françaises. Ces possesseurs d‘un second bien immobilier sont souvent des couples n’ayant pas ou plus d’enfants à charge, ainsi que des personnes âgées. Sur l’ensemble de la région “Occitanie”, première région française pour le nombre de résidences secondaires, 54 % des propriétaires concernés ont entre 60 et 79 ans.

Laura Pardineille