POLITIQUE

Les réactions à un éventuel accord LR-RN au Conseil départemental à Perpignan

L’engagement de Jean Sol et Gilles Foxonet fait réagir la gauche et d’extrême droite

Les réactions à un éventuel accord LR-RN au Conseil départemental à Perpignan
Les réactions à un éventuel accord LR-RN au Conseil départemental à Perpignan

Après l’annonce explosive d’une possible alliance LR–RN anti-gauche au conseil départemental des Pyrénées-Orientales, la présidente occitane Carole Delga et le maire de Perpignan, Louis Aliot, réagissent. Le chef de file LR, Jean Sol, s’estime sujet à une intox.

La main tendue vers une majorité de projets Les Républicains – Rassemblement national (LR-FN), présentée sans ambiguïté par le sénateur LR Jean Sol, ce jeudi 24 juin sur France Bleu Roussillon, fait réagir. La présidence de la région “Occitanie”, Carole Delga (PS), estime sur Twitter qu’ « Aucune compromission politique ne peut s’envisager avec l’extrême-droite lorsqu’on se dit Républicain.
Je condamne fermement la main tendue au RN par Jean Sol dans les Pyrénées-Orientales »
.


Sur l’autre rive, le maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), lance “Finalement, Jean Castex (Premier ministre, ex-chef de file de la droite LR au Conseil départemental  des Pyrénées-Orientales – ndlr) et Christian Jacob (président de LR) ont sermonné la droite locale qui préfère la gauche et les communistes. Tout cela est ubuesque. Que les électeurs renvoient tout ce beau monde à la maison et qu’ils votent massivement pour nos candidats !”. De son côté, le premier secrétaire du PS, Olivier Faure, croit savoir que “Dans les Pyrénées-Orientales, Les Républicains et En Marche s’apprêtent à passer un accord avec le RN pour prendre le département à la gauche" et lance le hashtag #OuSontLesRépublicains.

L’acceptation d’un mariage est mutuelle

En réalité, Jean Sol n’est pas seul, car Thierry del Poso, maire de Saint-Cyprien et conseiller départemental LR, nouvellement candidat, est positionné sur la même ligne que celle dégagée par Jean Sol. L’assentiment est mutuel, dans le camp ultra, le chef de file RN aux départementales, Gilles Foxonet, approuve un rapprochement, comme expliqué ici. Par ailleurs, le meneur de jeu Louis Aliot confirme sa volonté d’un accord. Enfin, Jean Sol affirme sur Twitter “faire l'objet, en ce dernier jour de la campagne, d'une tentative d'intox indigne”.

Isabelle Fajal