SOCIÉTÉ, POLITIQUE

La mairie de Girona instaure le congé menstruel pour ses employées

8 heures par mois accordées aux femmes sujettes à des règles douloureuses

Photo by Natracare on Unsplash
Photo by Natracare on Unsplash

Un tabou est levé sur la souffrance mensuelle de certaines femmes : la mairie de Girona instaure le congé pour règles douloureuses.

La mairie de Girona a validé en conseil municipal, lundi 14 juin, le principe d’un congé menstruel. Cette mesure réservée aux fonctionnaires municipales sujettes à des règles douloureuses a été défendue en séance par l’élue au Budget, Maria Àngels Planas, qui seconde la maire, Marta Madrenas. Il est désormais possible de disposer de 8 heures de congé par mois, qui peuvent fractionnées à l’heure et doivent être rattrapées dans un délai de trois mois.


Cette avancée, qui dispense de travail les employées municipales indisposées, est un “permis menstruel”, selon Mme Planas, selon laquelle Girona est “en train d’éliminer un tabou autour de la menstruation et de la douleur que certaines femmes endurons pendant nos règles”.

Depuis 1947 au Japon

Globalement, ce sujet concernant la santé et le bien-être professionnel avance dans le monde. En Inde, l’entreprise de livraison de repas Zomato réserve 10 de congé menstruel par an à ses employés. Cette disposition, qui existe depuis 1947 au Japon, devrait être adoptée prochainement à Ripoll, dans l’intérieur de la province de Girona.

Grégory Prujà