ENVIRONNEMENT

Sécheresse. Arrosage des stades, rond-points et pelouses interdit en Salanque

Une mesure de la préfecture des Pyrénées-Orientales

© Bermix Studio / Unsplash
© Bermix Studio / Unsplash

Les réserves d’eau dans le sous-sol du Roussillon sont à 50 % : les usages non essentiels (pelouses, rond-points, stades) sont interdits.

 

L’état des ressources en eau des Pyrénées-Orientales est déjà inquiétant, selon le comité départemental sécheresse, placé sous la responsabilité de la préfecture, à Perpignan. En plaine du Roussillon, le manque de pluie atteint jusqu’à 50 % depuis octobre 2020, par rapport aux normales de saison. En raison du manque de précipitations, le rechargement des nappes superficielles, datant du Quaternaire, est faible, tout comme celui des nappes profondes, datant du Pliocène, spécifiquement dans le secteur dit “bordure côtière nord”, correspondant notamment à la Salanque et au secteur du Barcarès.


Même avec d’importantes précipitations dans les prochaines semaines, la situation estivale restera compliquée”, confirme la préfecture. Pour cette raison, en application du Code de l’environnement, certains usages de l’eau sont désormais limités. Pour la bordure côtière nord, sont proscrits le remplissage des piscines privées à usage unifamilial, le lavage des véhicules hors des stations professionnelles, le fonctionnement des fontaines publiques en circuit ouvert, le nettoyage des terrasses, le lavage des voiries, le lavage des bateaux, l’arrosage des pelouses, des rond-points, des espaces verts publics et privés et des jardins d’agrément, l’arrosage des espaces sportifs de toute nature et des terrains de golf et des potagers. Bien évidemment, l’arrosage agricole professionnel reste possible, sous conditions. 

Laura Pardineille