CULTURE

Céret célèbre les 100 ans de la mort de Déodat de Séverac avec une exposition

A voir au Musée de la musique du 3 juillet au 24 décembre

El compositor Déodat de Séverac (1872-1921) / DR
El compositor Déodat de Séverac (1872-1921) / DR

Le compositeur Déodat de Séverac est au coeur d’une exposition au Musée de la musique de Céret à compter du 3 juillet.

Le compositeur Déodat de Séverac fera l’objet de l’exposition phare du musée de la Musique de Céret, attendue après la période de restrictions liées au Covid. A l’occasion du centenaire de la mort du musicien, dans la capitale du Vallespir, le site culturel suggère une rétrospective dédiée au parcours catalan du musicien, de son arrivée à Céret à la composition de ses œuvres les plus célèbres, dont son chef d’oeuvre, la suite de cinq pièces pour piano “Cerdaña”.


L’artiste opposé à la culture “officielle”

Les amitiés nouées en Pays Catalan par l’artiste languedocien, né à Saint-Félix-Lauragais, sont également abordées dans cette exposition. Sa relation avec le peintre et sculpteur Manolo Hugué est évoquée dans le récit, qui comporte des archives, partitions originales et photographies. Déodat de Séverac était opposé au centralisme parisien de la musique classique, estimant que le marché de la commande publique était réservé aux “officiel”, lui-même se classant parmi les “indépendants”. Son opéra “Héliogabale”, créé aux Arènes de Béziers en 1910, témoigne de cette attitude par l'introduction de la cobla.
Cette exposition, à inaugurer le 3 juillet, sera visible jusqu’au 24 décembre.

 

 

Laura Pardineille