SOCIÉTÉ

L’Homme de Tautavel était-il cannibale ?

Une hypothèse citée par la chercheuse Marylène Patou-Mathis

Représentation de l'Homme de Tautavel © Jean-Pierre Dalbéra - Creative Commons
Représentation de l'Homme de Tautavel © Jean-Pierre Dalbéra - Creative Commons

L’Homme de Tautavel mangeait-il ses congénères ? L’évocation de guerres préhistoriques permet de supposer des pratiques cannibales.

L’Homme de Tautavel, dont on célèbre cette année les 50 ans de la découverte, le 22 juillet 1971 à 15h30,  n’a pas livré tous ses mystères. Cet Homo erectus vivant il y a 450 000 ans, généralement représenté dans le rôle de chasseur, avait des habitudes alimentaires  qui restent imprécises. Il aurait pu être amateur de chair humaine, selon une hypothèse reformulée citée par la chercheuse Marylène Patou-Mathis.


“Pour les Homo erectus , je suis extrêmement prudente. Leur cannibalisme est évoqué pour le site de la Caune de l'Arago à Tautavel (...) mais il y a trop peu de restes pour que ce soit concluant”, déclare la préhistorienne, directrice de recherche au CNRS (Centre national de la recherche scientifique) et auteur d’un livre intitulé "Mangeurs de viande". Cette indication est contenue dans le magazine Sciences et Avenir de mai 2021.

© Jean-Pierre Dalbéra - Creative Commons

L’éventuelle anthropophagie de l’Homme de Tautavel aurait été pratiquées dans le cadre de conflits entre tribus de son époque. Ces guerres primitives pourraient avoir comporté l’ingestion de chair humaine par des humains, selon un cannibalisme guerrier observé, pour la période préhistorique, dans la grotte espagnole de Gran Dolina, proche du Pays Basque. Des signaux de démembrement, de décharnement et de décapitation y sont attestées sur l’espèce Homo antecessor, vieille de 780 000 ans.

David Senyarich