SOCIÉTÉ, TECHNOLOGIES

Des batteries fabriquées à Perpignan retirées du marché après de graves explosions

La société PCE a commercialisé des dispositifs dangereux

Incendie d'embarcations au Lavandou (Var), provoqué par une batterie "Energy Cases", le 9 juillet 2020 © SDIS 83
Incendie d'embarcations au Lavandou (Var), provoqué par une batterie "Energy Cases", le 9 juillet 2020 © SDIS 83

Après de graves explosions, les batteries électriques de la société perpignanaise PCE sont retirées du marché.

Une production industrielle du Roussillon est écartée de la vente, en raison de dysfonctionnements graves. En effet, une gamme de batteries au lithium fabriquée à Perpignan par la société PCE vient d’être retirées du marché suite à une série d’incendies. Un arrêté préfectoral ordonne de stopper la vente de ces systèmes de stockage électrique en raison de leur dangerosité. La gamme visée est dénommée “Energy Cases”.


Des dégâts depuis l’été 2020

L’explosion d’un véhicule en Bourgogne, un bateau brûlé au Lavandou (Var), une maison dans le Rhône et du matériel photovoltaïque en Pays Catalan dégradé par un feu soudain sont les exemples, survenus entre juillet 2020 et avril 2021, qui invitent les autorités à supprimer toute distribution des  produits incriminés. L’entreprise productrice, spécialisée dans la fabrication de piles et d'accumulateurs électriques, a été fondée en 2018. Il s’agit d’une petite structure installée dans le quartier de Mailloles, à proximité de la maison d’arrêt. Cette société exerce aussi une activité de revente de produits électriques et électroniques.

Grégory Prujà