SOCIÉTÉ

Perpignan. L’évêché relance l’église Saint-Joseph de la gare

Ce lieu relativement en baisse de fréquentation deviendra un sanctuaire en 2022

Église Saint-Joseph, Perpignan © DLC Roig
Église Saint-Joseph, Perpignan © DLC Roig

L’église Saint-Joseph de Perpignan, proche de la gare, est en baisse de fréquentation. Les autorités ecclésiastiques vont lui rendre sa dynamique en y affectant 5 missionnaires.

L’église Saint Joseph de Perpignan, située dans le quartier de la gare et en baisse de fréquentation depuis plusieurs années, deviendra en 2022 un sanctuaire, dédié au “Saint Patron de l’Église universelle et père adoptif de Jésus”, annonce le diocèse de Perpignan-Elne. Cette nouvelle vocation est précédée de l’arrivée du Père-Jean Paul Soulet, curé-archiprêtre de la cathédrale Saint-Jean Baptiste, nommé recteur des lieux. Cinq missionnaires de la communauté catholique Shalom sont attendus, pour assurer l’animation spirituelle et liturgique.


L’église Saint-Joseph de Perpignan en 1910 / CC-BY-NC-SA 2.2 Creative Commons 

Cette nouvelle affectation de l’église Saint-Joseph a été officialisée  le 16 avril, lors d’un conseil presbytéral extraordinaire. Le diocèse de Perpignan-Elne souhaite ainsi relancer ce lieu en le rendant plus attractif, à l’occasion de l’année sainte Saint Joseph promulguée en décembre 2020 par le Pape François. Sous l’autorité de l’évêque Monseigneur Turini, l’Église du Pays Catalan souhaite rétablir la vocation d’une église relativement récente, dont la construction de la première version  été achevée en 1893. Mal identifiée par Perpignanais car entièrement entouré d’habitations, Saint Joseph de la gare aura ses vêpres et son adoration eucharistique tous les soirs, ainsi qu’une messe le dimanche matin.

Laura Pardineille