ECONOMIE

La SNCF et ETMF veulent reprendre le Train des primeurs Perpignan-Rungis

Le gouvernement prépare la relance de la ligne depuis plus d’un an

Le train des primeurs Saint-Charles-Rungis est suspendu jusqu’au 1er novembre
Le train des primeurs Saint-Charles-Rungis est suspendu jusqu’au 1er novembre

La relance de l’axe ferroviaire Perpignan-Rungis, destiné à écouler la marchandise de primeurs passés par le Marché International Saint-Charles, sera assurée par les entreprises SNCF ou ETMF.

L’attribution de la concession d’exploitation du “Train des primeurs”, qui doit permettre de rétablir la liaison quotidienne entre le marché international Saint-Charles de Perpignan et le marché parisien de Rungis, avance malgré les retards administratifs. Les deux sociétés candidates sont la SNCF et ETMF, dans le cadre de la mise en jeu lancée par le gouvernement. Le choix final, entre le secteur public et le secteur privé incarnés par ces opérateurs, est attendu avant l’été. Contrairement aux informations distillées par le Premier ministre, Jean Castex, ce train de fret ne devrait pas être une portion sur une ligne Barcelone-Anvers, mais existe de façon indépendante.


Laura Pardineille