SOCIÉTÉ

Le ministère de l’Intérieur surveille le gourou catalan Thierry Casasnovas

Une personnalité polémique du domaine des santés alternatives

Thierry Casasnovas, CC0 © Carine Phung
Thierry Casasnovas, CC0 © Carine Phung

Vivant en Vallespir, le crudivoriste Thierry Casasnovas, 47 ans, fait un carton sur YouTube et Facebook. La Miviludes, rattachée au ministère de l’Intérieur, le soupçonne de dérives sectaires. 

Ancien boulanger bio, président de l’association “Régénère”, le défenseur controversé de l’alimentation crue Thierry Casasnovas, dont nous avons fait le portrait dès avril 2019, reste dans le viseur de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires), qui dépend du Ministère de l’Intérieur. Cette personnalité polémique du domaine de la santé alternative est actuellement surveillée par les autorités en raison des conseils qu’il prodigué sur sa chaîne YouTube. Une bonne santé liée à la nature, notamment à la possibilité de quasiment de courir aux fruits et des légumes crus, ainsi qu’au jeûne, fonde le programme de l’intéressé.


Bashing de la santé conventionnelle

Ce socle pédagogique se double de critiques frontales envers la médecine conventionnelle,,dont les extraits choisis sont “Aucun médicament n'a jamais guéri personne”, “Le médecin n'est pas un spécialiste de santé”, “La chimiothérapie n'apporte qu'une seule chose : 50 000 euros à la personne qui va la vendre”, “Le meilleur moyen d'avoir des dents en mauvais état, c'est d'aller voir un dentiste” et “Les mammographies causent le cancer du sein”.

Le Sida “est une supercherie” (!)

Le crudivoriste Thierry Casasnovas, dont l’expression très fluide est une habileté convaincante pour les publics fragiles, affirme même “L'exemple du sida est pour moi une des formidables supercheries du siècle, c'est de montrer qu'en fait, on a créé quelque chose à partir de rien, qu'on en a fait un gros problème qui n'existait pas, qu'on a justifié des traitements à vie qui n'apportaient rien". Les vidéos postées par ce gourou, suivi par plus de 500 000 abonnés, auxquels s’ajoutent 120 000 abonnés sur Facebook. Thierry Casasnovas, qui habite le Vallespir, est devenu l’individu le plus signalé à la Miviludes, à hauteur de 600 signalements depuis 5 ans. Le discours anti-santé de ce partisan du bien-être et de la méditation justifie la surveillance en cours à son endroit, sur fond de théorie de complot général et de négationnisme de techniques scientifiques largement éprouvées. Le Parquet de Paris a ouvert une enquête contre lui pour "mise en danger de la vie d’autrui et "suspicions d’abus frauduleux de personnes vulnérables".

Grégory Prujà