ECONOMIE, TECHNOLOGIES

L’entreprise BassMe cherche 2 millions d’euros pour se lancer à l’international

L’inventeur du caisson de basses portatif en a commercialisé 8500 exemplaires

© BassMe / Studio-Duroy
© BassMe / Studio-Duroy

Les casques vibrants de l’entreprise BassMe veulent partir à la conquête du marché mondial grâce à une levée de fonds de 2 millions d’euros.

Quatre ans après sa création à Perpignan, la société Studio-Duroy souhaite diffuser massivement son produit-phare, “BassMe”.  Ce caisson de basses portatif d’un poids de 300 grammes, posé sur l’épaule et reposant sur la poitrine, amplifie les sensations physiques de la musique et du rythme, en agissant directement sur la cage thoracique. 8500 exemplaires de ce produit innovant à l’échelle mondiale ont été écoulés depuis sa commercialisation, en 2018. Il manque maintenant un coup de booster financier à l’entreprise, qui se met en quête de 2 millions d’euros. Cette levée de fonds est vouée à mieux diffuser les deux modèles BassMe à l’international. Le marché porteur est vaste, car il vise les usagers de jeux vidéo, de musique et de home cinéma, ainsi que les sourds et malentendants.


1,1 million d’euros mobilisés depuis le démarrage

La société a vu le jour en décembre 2017 à Villeneuve-de-la-Raho. Depuis le démarrage, un budget de 1,1 million d’euros y a été abondé grâce à la participation de plusieurs business, de la Banque Publique d’Investissement, de la Métropole Perpignan Méditerranée et de la région “Occitanie”.

Laura Pardineille