ECONOMIE

Un potentiel de 160 000 hectares de truffes en Catalogne du Sud

L’Université de Lleida mène un test pour augmenter la productivité

Truffe noire © ACN
Truffe noire © ACN

L’Université de Lleida réussit à accélérer le délai de production des chênes truffiers. 160 000 hectares pourraient être exploités en Catalogne du Sud, contre 1500 actuellement.

Le Centre Technologique Forestier de Catalogne (CFTC) et l’Université de Lleida viennent de démontrer qu’il est possible de produire des truffes, en partant de zéro, en seulement 5 ans contre 8 à 10 ans habituellement. Une expérimentation effectuée à Maials, dans la région du Segrià, rend possible une industrie de la truffe dans ce secteur géographique, abondant en eau. Actuellement, parmi les 1500 hectares consacrés à la culture en Catalogne du Sud, 1000 sont situés dans la province de Lleida.


L’alliance entre le CFTC et les universitaires permet d’évaluer le potentiel de production à 160.000 hectares sur l’ensemble du territoire. L’avantage de partir de zéro, sans forte tradition préalable, comme dans le Sud-Ouest français, est d’expérimenter des techniques actuelles, comme le dosage de l’arrosage et un contrôle de la température de de l’humidité, grâce à des multitudes de capteurs, en lien permanent avec les effets du changement climatique sur les truffes. Cette démarche fait la force du test, développé sur 1,5 hectares comptant 300 chênes truffiers verts mycorhizés, favorisant la truffe noire et la truffe d’été. La première, la plus appréciée en gastronomie, est actuellement commercialisée entre 300 et 600 euros le kilo.

David Senyarich