SOCIÉTÉ

Perpignan. Le Moulin à Vent aurait abrité un bordel clandestin

Mise à l’arrêt d’un réseau de prostitution international

Perpignan, quartier du Moulin à Vent / La Clau
Perpignan, quartier du Moulin à Vent / La Clau

Une maison close dans le quartier du Moulin à Vent de Perpignan ? Le démantèlement d’un réseau de prostitution laisse entendre qu’un appartement a été aménagé dans ce sens.

A l’issue d’une enquête ouverte l’été dernier, un réseau de prostitution impliquant des individus de nationalité colombienne, roumaine et espagnole est mis au jour. Trois personnes ont été arrêtées dans un hôtel de Perpignan, mardi 2 mars, soupçonnées d’appartenir à une filière internationale dédiée au sexe tarifé. La police a perquisitionné un appartement du quartier du Moulin-à-Vent, ayant probablement service de maison close, mais les lieux étaient vides au moment de la visite des policiers. Le mode opératoire employé fonctionnait grâce à Internet, où un centre d’appels mettent en relation les clients et les prostituées.


33 femmes exploitées

Cette opération, menée par les polices française et espagnole, vise notamment deux hommes de 23 et 50 ans, ainsi qu’une femme de 32 ans. Une quinzaine de personnes ont été arrêtées dans ce contexte, qui comporte des ramifications à Montpellier et à l’Hospitalet de Llobregat. Le réseau a employé 33 femmes, sud-américaines, recrutées dans leurs pays sous prétexte d’emplois lié au ménage ou à la puériculture. Arrivées en Europe, elles étaient contraintes à la prostitution, tout en subissant des privations de droits et des sévices.

Grégory Prujà