SOCIÉTÉ, ECONOMIE

Après Perpignan et Canet, Uber Eats arrive à Elne

Encore plus de malbouffe dans la ville ?

© Andrea Piacquadio
© Andrea Piacquadio

L’appli Uber Eats arrive à Elne... au bénéfice d’établissements situés ailleurs.

L’application de livraison de repas à domicile Uber Eats élargit son territoire en englobant la ville d’Elne, après être arrivée à Perpignan et Canet-en-Roussillon. Ce service, qui fonctionne désormais, permet d’être livré en moins de 30 minutes, sans seuil de commande, tous les jours de 11h à 14h30 et de 18h à 22h. Au 28 février, Uber Eats livre à Elne les préparation de seulement de deux établissements partenaires, situés à l’extérieur de la ville. Il s’agit de McDonald’s Latour-bas-Elne et la pizzeria l’Empreinte, implantée à Saint-Cyprien, pour des coûts de livraison de 2,49 et 3,49 euros respectivement.


Encore plus de “malbouffe” ?

Les dénonciateurs de la “malbouffe”, dont Perpignan est le numéro 10 français parmi les grandes villes, peuvent s’inquiéter, car les tables illibériennes traditionnelles, spécifiquement Le Carasol et Les Remparts, réputées chères, restent hors-jeu. Pareillement, la nourriture populaire fournie par les établissements de type oriental et snacks-kebabs, installés dans la ville ne sont pas, ou pas encore, intégrés au dispositif Uber Eats.

Bientôt, l’alcool et les médicaments à domicile ?

Après avoir lancé Uber Eats en 2015, l’entreprise californienne Uber s’apprête a créé son service de livraison d’alcool à domicile, en rachetant l’application américaine spécialisée “Drizly”. Le vin, la bière et les alcools forts seront disponibles en association avec Uber Eats dès cette année aux États-Unis, avant une extension de ce service en Europe. La livraison de courses d’épicerie et de produits pharmaceutiques devrait être incluse dans cette formule augmentée.

Laura Pardineille