CULTURE

Le cloître médiéval de Collioure retrouve de nouveaux chapiteaux

Un lieu patrimonial qui retrouve progressivement son aspect originel

Cloître des dominicains, Collioure © La Clau
Cloître des dominicains, Collioure © La Clau

Le cloître des dominicains de Collioure retrouve de nouveaux chapiteaux qui étaient en attente de pose.

Pendant que l’église de Collioure, clocher inclus, font l’objet d’une restauration, un autre monument religieux de la ville est également soigné. Sur l’initiative du maire, Guy Llobet, les agents techniques de la Ville de Collioure ont remis en place des chapiteaux manquants sur les colonnes du cloître des dominicains, fin 2020. Cette opération a comporté la délicate manipulation de ces éléments jusqu’alors entreposés au Musée d’Art Moderne attenant. Pour mieux protéger le cloître, un filet anti-pigeons a été posé par une entreprise spécialisée.


Un lieu autrefois pillé

Le cloître de Collioure, sculpté en marbre de Céret, date du début du XIVe siècle. Le sort a voulu qu’à l’époque des fréquents pillages patrimoniaux et d’un trafic dédié, il soit vendu à un antiquaire en 1927 et remonté chez un particulier, à Anglet, au Pays Basque. Racheté par la Ville de Collioure en 1992, réinstallé in situ en 1995, il retrouve peu à peu son aspect d’origine. Ce lieu n’est visitable qu’à l’occasion des Journées européennes du Patrimoine, dont la prochaine édition se déroulera les samedi 18 et dimanche 19 septembre.

Lire aussi : Le cloître de Saint-Michel de Cuixà à New York, trésor mondial.

David Senyarich