POLITIQUE

Un parti satellite du Rassemblement national est fondé à Perpignan

Le “Mouvement Démocrate Local” se présente en société

Alain Cavalière, co-fondateur du Mouvement Démocratie Locale / DR
Alain Cavalière, co-fondateur du Mouvement Démocratie Locale / DR

Soutiens de Louis Aliot lors des municipales de Perpignan, ils fondent leur parti politique “Mouvement Démocrate Local” .

Ce jeudi 28 janvier est lancé à Perpignan le “Mouvement Démocrate Local”, une nouvelle formation politique codirigée par Alain Cavalière, numéro trois de la liste du candidat Romain Grau aux élections municipales de 2020. Cet ancien président du Tribunal de commerce de Perpignan avait choisi, à la surprise générale, de soutenir le futur maire, Louis Aliot (Rassemblement national – RN), en glissant du centre à l’extrême droite. Le nouveau parti a pour autre dirigeant la jeune avocate aux barreau des Pyrénées-Orientales, Anaïs Sabatini. Cette ancienne membre des jeunes Populaires est adjointe au maire, en charge de la Jeunesse.


Un outil pour les départementales de juin 

Le “Mouvement Démocrate Locale” est fondé pour postuler aux élections départementales, attendues en juin. Face à la majorité socialiste et communiste tenue par Hermeline Malherbe, en héritage de Christian Bourquin qui avait accédé à la présidence du Conseil départementales des Pyrénées-Orientales en 1998, le nouveau parti a “l’ambition de rassembler, au- delà des partis politiques traditionnels, les femmes et les hommes animés par une même volonté de changement”. Ses membres se déclarent “convaincus de l’urgence de la situation économique et sociale des Pyrénées-Orientales” et espèrent “jeter les bases d’un authentique changement, sans sectarisme et avec une volonté de large rassemblement”.

Un nouveau satellite du RN

Cet outil stratégique, organiquement compatible avec Louis Aliot, se veut plus fréquentable, moins clivant et moins connoté que le RN. La demande de décisions de proximité étant forte, les partis nationalistes catalans étant amorphes ou sectaires, cette nouvelle offre dispose d’un créneau plus important qu’une niche. A l’échelle nationale, le Rassemblement National dispose notamment, dans son orbite idéologique, du Parti Localiste, une structure écologiste fondée fin 2020 par un ex-membre de la France Insoumise (LFI), Andréa Kotarac.

Logotip del Mouvement Démocrate Local © Mouvement Démocrate Local

Grégory Prujà