SOCIÉTÉ

Les Pyrénées-Orientales ont reçu 2730 habitants de plus par an de 2013 à 2018

L’Insee révèle un affaiblissement de la croissance démographique

© Insee
© Insee

L’arrivée de nouvelles populations est moins forte en Pays Catalan, où l’on dénombre 476 357 habitants.

Après avoir livré les chiffres actualisés concernant la population des 226 communes des Pyrénées-Orientales, le 28 décembre 2020, l’Insee communique les données plus globales. On sait désormais que le Pays Catalan compte 476 357 habitants au 1er janvier 2018, une date repère pour 2021. De 2013 à 2018, la population a augmenté de 0,6 % par an, soit 2 730 habitants par an, c’est-à-dire ”moins rapidement que lors des cinq années précédentes”, lorsque la progression avait atteint 0,9 % par an. l’Insee indique que la dynamique démographique, qui repose uniquement sur un solde migratoire positif, de 0,7 %, non d’un solde naturel, est “particulièrement présente dans la plaine du Roussillon, le long de la nationale 116 et de l’A9”.


Déclin démographique en Vallespir et en Cerdagne

Selon ces données, l'agglomération de Perpignan gagne des habitants grâce à sa banlieue, dont la population atteint plus de 200 000 habitants, soit 42 % de la population. La deuxième agglomération du département, Saint-Cyprien, est trois fois moins peuplée. Les agglomérations de Saint-Laurent-de-la-Salanque et de Saint-Cyprien sont les plus dynamiques avec une croissance annuelle moyenne de + 2,4 % pour la première et + 0,8 % pour la seconde. À l’inverse, le Vallespir et la Cerdagne, ainsi que la vallée de l’Agly, connaissent un “déclin démographique”.

Grégory Prujà