POLITIQUE

Jean Castex avoue ne pas être fan de la région Occitanie

Le Premier ministre n’aime pas les régions géantes instaurées en 2015

Le Premier ministre, Jean Castex © Gouvernement.fr
Le Premier ministre, Jean Castex © Gouvernement.fr

Castex n’aime pas les régions géantes créées en 2015 et défend les territoires à gestion humaine.

Le Premier ministre, Jean Castex, ex-membre des Républicains, fait part de son sentiment sur l’organisation territoriale de la France. Samedi 23 janvier, en visitant le siège de la nouvelle Collectivité européenne d’Alsace (CEA), qui fusionne le Haut-Rhin et le Bas-Rhin, depuis le 1er janvier, le chef du gouvernement a déclaré n’avoir “jamais été convaincu par la création de ces immenses régions, dont certaines ne répondent à aucune légitimité historique et surtout ne me paraissent pas répondre aux besoins grandissants de nos concitoyens pour une action publique de proximité”.


L’Alsace n’est pas une menace pour la France

Par simple ricochet, l’ancien maire de Prades vise notamment à la région “Occitanie”, immense territoire doté de 5,9 millions d’habitants, plus que le Danemark (5,8 millions) et la Norvège (5,3), bien mieux pourvus en matière de compétences politiques. L’intéressé Jean Castex s’est félicité d’avoir « pu adapter, différencier, faire du cousu main » avec la CEA alsacienne. De son avis, le souhait de “retrouver une Alsace reconnue (…) ne constitue ni une lubie folklorique, ni une menace à l’unité de la République”.

David Senyarich