SOCIÉTÉ, POLITIQUE

Perpignan : Aliot mise à fond sur la police

Voeux du nouveau chef de la police municipale, Philippe Rouch

Le directeur de la police municipale de Perpignan, Philippe Rouch, présente ses voeux aux agents, jeudi 14 janvier 2021 © Mairie de Perpignan
Le directeur de la police municipale de Perpignan, Philippe Rouch, présente ses voeux aux agents, jeudi 14 janvier 2021 © Mairie de Perpignan

La Ville de Perpignan va recruter de nouveaux policiers municipaux pour étendre leur présence sur l’ensemble de la cité.

L’envoi de signaux forts marque de début d’année à la mairie de Perpignan, dirigée par Louis Aliot (Rassemblement national). Après la présentation du nouveau chef de la communication, Arnaud Folch et d’un nouveau Directeur Général des Services, Philippe Mocellin, le nouveau chef de la police municipale, Philippe Rouch, a présenté ses voeux à ses agents, ce jeudi 14 janvier. En poste depuis octobre 2020, commandant de Police nationale pendant 30 ans, le directeur a indiqué que “la proximité, c’est la fonction première d’un policier” et fixé une feuille de route simple : “lutter contre l’insécurité et recréer le lien avec la population”, habitants et commerçants en particulier.


Les effectifs vont s’étoffer

L’Hôtel de Ville précise que la municipalité “se donne les moyens nécessaires pour rétablir l’ordre républicain”. Des brigades de nuit fonctionnent, une brigade VTT a été créée,  dotée de 15 agents notamment présents dans les zones de sécurité prioritaires et, à terme, sur l’ensemble de la ville. Dans les prochains mois, la police municipale de Perpignan va recruter de nouveaux agents et disposera de deux postes de police supplémentaires, dans les quartiers du Vernet et du Moulin à Vent, après un premier qui a pris place au Palmarium, en centre-ville et un deuxième en lieu et place de l’hôtel-restaurant La Cigale, en lisière du quartier Saint-Jacques “qui est un secteur avec de très nombreuses problématiques”, observe la mairie. Le volet sécuritaire du programme de Louis Aliot, un classique de l’extrême droite, s’affirme come la priorité du mandat de l’ex-député et ex-membre de la commission de la défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale.

David Senyarich