SOCIÉTÉ, ECONOMIE

Le Pays Catalan détient le record de pauvreté dans les Pyrénées

Un rapport de l’Insee est paru ce vendredi 8 janvier

Vue de la féria de Céret, Vallespir, Pyrénées-Orientales © Sílvia Martín
Vue de la féria de Céret, Vallespir, Pyrénées-Orientales © Sílvia Martín

Le taux de pauvreté dans la zone des Pyrénées catalanes, de Font-Romeu à Cerbère, atteint 21 %, contre 13 % dans les secteurs sous influence toulousaine.

La population des Pyrénées situées en territoire français, de l’Atlantique à la Méditerranée, du Pays Basque, présente de fortes disparités sociales, selon le rapport “Massif des Pyrénées : une organisation façonnée par la géographie”, présente ce vendredi 8 janvier par l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques). Sur cette zone géographique 507 900 habitants, on observe une “fragilité sociale à l’Est”, c’est-à-dire la partie catalane, comparée au Pays Basque, au Béarn et au Languedoc.


21 % de pauvres de la Cerdagne à la Côte Vermeille

Si, dans les Pyrénées, 40 % du revenu des ménages provient des retraites (contre 28 % pour la France),“plus on se dirige vers l’Est, plus la précarité augmente”, insiste ce document, qui cite un taux de pauvreté 17,3 % à l’Ouest, puis 12,8 % et 13,6 % dans les Pyrénées sous influence toulousaine, avant les 18,1 % de la zone de l’Ariège et 21 % pour la “zone orientale”, qui comprend la Cerdagne, le Capcir, le Conflent, le Vallespir, les Albères et la Côte Vermeille.

David Senyarich