ECONOMIE

Perpignan: les touristes tracés sur le réseau Orange, une première en France

La technologie digitale au service de l’efficacité économique

© TourismRing
© TourismRing

L’Agence de Tourisme 66 développe un système unique avec Orange, : une géolocalisation de masse pour mieux connaître les comportements des touristes.

Pour mieux connaître le profil de tourisme en Pays Catalan, l’Agence de Développement Touristique des Pyrénées-Orientales (ADT 66) mobilise un outil infaillible depuis ce lundi 30 novembre. Ce “Flux Vision Tourisme” développé par l’opérateur Orange assure le traçage des déplacements, une sorte de surveillance positive à grande échelle pour mesurer la fréquentation du territoire et les déplacements. Les données, issues du réseau mobile Orange, sont converties en statistiques sans erreur, chaque téléphone portable devenant un mouchard géographique. Cette approche employée depuis 2015 par la Banque de France, la Direction Générale des Entreprises et le ministère de l’Économie. L’utilisation des “data” (données) devient pragmatique, non seulement pour la surveillance assignée au ministère de l’Intérieur et à la justice, mais aussi pour l’économie touristique.


Le poids du tourisme catalan et languedocien

Cette solution validée par la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés (France) est anonyme. L’ADT 66 se félicite de pouvoir disposer d’un système que “nul autre territoire touristique français n’est capable de vous donner à ce jour avec une telle finesse”.  En matière de résultats, ce dispositif visant la large période janvier-octobre révèle que le nombres de nuitées a été identique en août 2019 et août 2020, autour de 250 000. La forme de la courbe de descente de septembre et octobre est également ressemblante. On constate une baisse de la fréquentation non-française prononcée sur la zone de Perpignan, l’importance du tourisme du pays, à hauteur de 20% des nuitées touristiques et l’importance des marchés émetteurs de Toulouse et de Montpellier. Enfin, la côte catalane reste “le principal bassin récepteur même au niveau des clientèles locales”.

6 régions, 4 dimensions

Cet outil de mesure est promis à de nouvelles analyses stratégiques utiles à la première économie du territoire. Il permet de zoomer sur 6 régions composant le Pays Catalan : Zone de Perpignan, Côte catalane, Albères-Vallespir, Roussillon-Aspres-Conflent, Vallée de l’Agly Fenouillèdes et Pyrénées Catalanes (Cerdagne et Capcir, en langage affectif, pertinent et quotidien). Globalement, l’ADT 66 défend cependant un territoire en quatre espaces géographiques que sont “le littoral, la ville, la campagne, la montagne”.

Consultez le document sur la fréquentation touristique janvier-octobre 2020 comparée à 2019.

Laura Pardineille